Un bel article sur Snobisme.com

par | Oct 28, 2016 | actualité | 0 commentaires

Rive gauche, c’est l’été en automne

Merci Chloé Consignt pour ce bel article:

Rive gauche, c’est l’été en automne

Pousser la porte d’un été en automne, c’est pénétrer dans l’univers de Marie Schlumberger. Depuis 2012, la créatrice officie au sein de son échoppe nichée à la frontière des 5ème et 13ème arrondissements. On y retrouve ses collections textiles, mais également les pièces d’autres créateurs (bijoux, chaussures et accessoires) que la maîtresse des lieux sélectionne avec soin. Visite.

Au 33 rue Pascal, la devanture d’un été en automne dénote tant le style est graphique, épuré, résolument moderne, sans pour autant tomber dans le standard aseptisé. Pour tout dire, on se croirait même rive droite, du côté de la rue de Charonne et de ses petites échoppes pleines de douceur qui fleurissent par dizaine. « Petite, déjà j’habitais rive gauche. Ce côté de la Seine est certes plus calme que la rive droite, mais il est à mon sens tout aussi propice à la création ! », explique Marie Schlumberger. Au sortir de l’atelier Chardon-Savard, elle fait ses gammes au sein de la maison Sonia Rykiel puis chez Yves Saint Laurent. « Ces grandes maisons m’ont permis d’apprendre les bases du métier, mais je ne voyais pas ma manière de travailler de cette façon-là ! ». En 2009, sous l’impulsion de ses proches, elle rejoint une pépinière d’entreprise et réalise ses premières collections en solo : « je vendais mes créations en boutique et dans les salons professionnels », se souvient-elle. Puis en 2012, elle s’installe rue Pascal et décide de vendre elle-même ses créations.

snobisme2

Aujourd’hui, Marie Schlumberger réalise deux collections de vêtements par an et une gamme complète de sacs à main. « J’accorde une très grande importance au choix des matières. Il m’a fallu du temps pour trouver les bons fournisseurs et les ateliers avec lesquels travailler. Pour la maroquinerie, je me fournis en cuir en tannage végétal au Maroc, le coton des vêtements provient de cultures biologiques en Inde et la laine Baby Alpaga est en provenance du Pérou ». Une attention toute particulière au choix de matières qui se traduit dans la ligne de vêtements : « Lorsque j’imagine une nouvelle pièce, mon objectif avant tout est de créer une trame, de sorte à ce que lorsqu’une cliente le porte, sa silhouette est immédiatement dessinée. Ma philosophie est de proposer aux femmes des vêtements et des sacs faciles à porter, élégants et urbains. » Et de fait, l’une des pièces phares de la créatrice est le sac Camille, une besace chic avec bandoulière réglable.

snobisme3

Pas question pour autant de créer un espace uniquement dédié à ses créations. En permanence, Marie Schlumberger s’entoure de pièces de créateurs qu’elle a elle-même chiné. Invitée de choix en permanence dans la boutique la marque de souliers Patricia Blanchet qui, avec ses liserés dorés signature, séduit constamment les parisiennes. Coté bijoux, ce sont les créateurs Nils Avril, Eloïse Fiorentino, Les femmes à Barbes, Exquises Indécises et Yolaine Giret qui s’affichent dans la boutique, mais également sur l’eshop d’un été en autonome. Pour les clientes fidèles comme pour les curieuses, Un été en automne reste le lieu où se confectionner un look élégant et urbain, avec simplicité. « L’objectif d’Un été en automne est de permettre à toute parisienne de s’habiller avec simplicité et élégance: une robe simple mais dessinée, des chaussures travaillées, le tout accessoirisé de bijoux originaux, trois ingrédients simples pour s’habiller chaque jour !», explique Marie. Et de fait, une partie importante de la clientèle de Marie s’habille et s’accessoirise exclusivement chez un été en autonome !

Rive gauche, c’est l’été en automne

www.snobisme.com

NEWSLETTER

Abonnez-vous pour être au courant de notre actualités, bons plans, promos,...

  

Concours Instagram

promo e-shop

Suivez-nous sur Instagram!

Paiement sécurisé via - CGV - Mentions Légales

Pin It on Pinterest

Share This